© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Beatrix von Conta, Aqua au Lux, Valence

Textes de Béatrix von Conta

La forme de l’eau
« Mon arrivée dans la Drôme en 2008 s’est déroulée sous le signe de l’eau, son abondance, sa violence insoupçonnée, son pouvoir destructeur et le constat sans appel que de forme, l’eau n’a que celle qu’on lui donne ou qu’elle remplit. Informe, elle s’adapte à tout, épouse les contraintes, déborde les limites. Comme l’air elle voudrait circuler librement, comme le feu elle est repérable par ses traces.

Trop ou pas assez, indispensable à la vie des hommes, elle les oblige à inventer ce qui pourrait la contenir. Son utilisation est déterminée par la forme qu’on lui impose et l’ingéniosité déployée par l’homme en ce sens est proportionnelle aux richesses qu’elle recèle ou produit.

Aborder la thématique de l’eau dans les paysages de la Drôme m’a finalement amené à une réflexion sur la problématique de la mise en forme. Il s’agit en fait d’une double approche, puisque se sont croisées en permanence la recherche attentive, curieuse, mais non exhaustive, des multiples formes et témoins de la présence de l’eau, et, en même temps, leur organisation dans le rectangle du viseur.
Nombreuses sont les questions soulevées : comment donner à voir des éléments de notre quotidien, sans attraits particuliers, que l’œil souvent ne perçoit plus ? Comment évoquer l’eau, sans forcément toujours montrer sa réalité liquide et donner sa juste place aussi bien au minuscule abreuvoir perdu dans un champ hivernal, à la rampe d’arrosage, libellule terrestre signalant des modes de culture, à l’ouvrage bétonné qui barre le cours d’eau afin d’éclairer nos lanternes, qu’à la rivière Drôme qui a donné son nom à la région. Dans Aqua, jeu de pistes photographiques au fil de l’eau, s’est constitué au fil du temps un ensemble d’images qui loin du spectaculaire, propose un incessant aller-retour entre réalité, représentation et symbolique. »

















 







Beatrix von Conta, Entrée de Saillans, Drôme, photographie, 2010

Beatrix von Conta, Entrée de Saillans, Drôme, photographie, 2010

L’eau dé-bordée

« Tout doucement la cohérence dans cet ensemble de photographies que constitue Aqua s’est affirmée : débusquer ce qui relève de l’élément eau dans le paysage sans établir un inventaire, extraire par le point de vue ce qui paraît banal et évident du quotidien, lui conférer un statut extra-ordinaire, sans lui ôter son aspect ‘fonctionnel’, tout en veillant à une écriture esthétique où l’aspect documentaire n’exclut ni la poésie, ni le clin d’œil. »


Beatrix von Conta

« L’eau devient un enjeu majeur, photographiquement nous sommes plutôt confrontés à des images qui visent l’efficacité de la démonstration, soit en isolant une problématique du contexte, soit en visant le choc visuel.

Dans mes photographies, je tente non pas de noyer le poisson, mais de le faire évoluer dans un environnement élargi, complexe, porté par des détails multiples qui invitent le regard à une immersion rapprochée. L’eau, en toute logique, renvoie au contexte : les options d’aménagement et de formes de culture, de construction et d’utilisation. Aqua est, en quelque sorte, une histoire de débordement. »

Exposition du 22 septembre au 26 octobre 2011. LUX Scène nationale Valence, 36 boulevard du Général de Gaulle - 26000 Valence.Tél.: +33 (0)4 75 82 44 15.

Archives expositions personnelles France

   Beatrix von Conta, Aqua
  Le Lux, Valence
  22.09 - 26.10.2011

Archives expositions personnelles (U-V-W-X-Y-Z)