Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (U-V-W-X-Y-Z)

  Felice Varini, Zigzags pour le château et Ellipse de bancs rouges
  Domaine de Trévarez

  08.05 - 26.07.2015

Communiqué de presse


Felice Varini est l’invité du domaine de Trévarez en 2015. Inspiré par l’architecture néogothique du « château rose », il vient se confronter aux volumes, aux lumières et à l’espace de l’imposant domaine. Formant une œuvre qui prend vie au fur et à mesure de la déambulation des visiteurs dans l’espace, il nous livre une vision personnelle du château.

Il envisage deux interventions complémentaires : Zigzags pour le château est visible sur deux des quatre façades du château, constituée de fragments argentés apposés à même la brique. Ellipse de bancs rouges se découvre face au jardin régulier devant le château, avec l’installation de 26 bancs rouges selon une logique géométrique prédéfinie. Par ces deux propositions à l’échelle du domaine, Felice Varini bouleverse la vision qu’ont les habitués de ce haut lieu du patrimoine pour mieux le mettre en valeur le temps d’une exposition.






















































.
















 







Exposition du 9 mai au 11 octobre 2015. Domaine de Trévarez, EPCC Chemins du patrimoine en Finistère - Domaine de Trévarez - 29520 Saint-Goazec. Tél. : +33 (0)2 98 26 82 79. Ouverture tous les jours jusqu’au 30 juin et du 11 septembre au 11 octobre de 13h30 à 18h30, juillet et août de 10h à 18h30.





Felice Varini au Domaine de Trévarez

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

A Trévarez, où la question du point de vue est omniprésente, Felice Varini, a choisi d’intervenir en extérieur, sur le château et le jardin régulier. Il propose deux interventions complémentaires : l'une intitulée Zigzags pour le château, visible sur deux des quatre façades, est constituée de fragments argentés apposés à même la brique. Quant à l'autre oeuvre intitulée Ellipse de bancs rouges, elle se découvre devant le château composée d’une vingtaine de bancs rouges selon une logique géométrique prédéfinie. Par ses deux propositions à l’échelle du domaine, Felice Varini bouleverse la vision qu’ont les habitués de ce haut lieu du patrimoine pour mieux le mettre en valeur le temps d’une saison.


Felice Varini travaille sur la perception et plus précisément sur la question du point de vue. En fonction des lieux où il intervient, il détermine l’endroit précis à partir duquel des fragments de lignes tracées sur un ensemble architectural se rejoignent pour former une figure fermée.

Pour autant, ce point de vue est un outil et le point de départ de son travail. Ce n’est aucunement une finalité. « Le point de vue est un instant d’une extraordinaire fragilité et, de fait, invisible. » Ce qui intéresse l’artiste, c’est justement le moment où le point de vue échappe à nos yeux : « C’est là que commence la vie de ma peinture. Car à partir de là, c’est une peinture éclatée et des centaines de fragments colorés qui sont à l’œuvre dans un espace construit, une sorte d’explosion de la ligne, des formes imprévisibles et surprenantes, qui ne cessent de se développer, de se transformer. C’est une métamorphose incessante qui se met en branle. Sous l’effet de la lumière, par le changement de l’architecture ou simplement par le biais du déplacement de l’observateur, les formes modifient continuellement leur apparence et ne cessent de me surprendre. » Son œuvre n’est pas à contempler ou à observer, mais à vivre étant soi-même dans l’espace. Son travail consiste précisément en cette expérience : « faire partie de l’espace, le vivre et le faire vivre ».


Le montage, assuré par Felice Varini et trois assistants est programmé entre le 21 avril et le 8 mai, en présence du public. L’équipe de Trévarez accompagnera aussi l’artiste dans cette réalisation. Vous êtes les bienvenus au vernissage le 13 mai.



Vue de la résidence de Felice Varini au Domaine de Trévarez