Archives expositions personnelles France

Communiqué de presse


Marianne Vitale est une artiste américaine qui vit et travaille à New York. Elle participe activement au nouvel élan créatif qui a envahi le Lower East Side au début des années 2000. Pour son exposition du 14 mars au 18 août au Confort Moderne de Poitiers - sa première monographie en France - seul le titre, Bright Dark Future, renvoie encore à cet imaginaire américain. Il s'agit d'un acronyme inventé au 19ème siècle à partir des initiales de l'une des compagnies de chemin de fer qui colonisaient le grand ouest.






.
















 







Après une visite du Confort Moderne, le passage de l'ouragan Sandy qui a fortement marqué la vie new-yorkaise il y a quelques mois et la diffusion dans les médias de la prédiction de la fin du monde fin 2012 selon le calendrier maya, Marianne Vitale a souhaité investir l'Entrepôt-galerie avec une interprétation personnelle de notre système solaire, le lieu lui paraissant assez grand pour le contenir... Cela a constitué pour elle une parfaite excuse pour créer dix nouvelles sculptures, chacune représentant une planète. Et le soleil. L'artiste a analysé la nature de chacune des planètes pour les représenter de façon méthodique : échelle, situation dans l'espace, apparence du matériau, dimensions de la pièce. Mars, la terre, Uranus, Neptune et Pluton sont des pièces sombres de bois brûlé, tandis que les poutres et planchers utilisés pour Jupiter, le soleil, Uranus, Saturne et Mercure conservent l'apparence du bois de récupération. Chaque pièce a fait l'objet d'une étude précise et de calculs structurels approfondis impliquant d'ingénieux champs de force (telle Vénus, poutre carrée vertigineuse en appui sur un unique tronçon de bois massif, ou le « mât » proéminent de Neptune, maintenu uniquement par deux supports). Le matériau utilisé sédimente ses vies antérieures et contient en amont toute l'histoire des bâtiments qu'il construisait - ici une usine new-yorkaise désaffectée. L'usure, la patine du bois déjà exposé aux intempéries et au temps rappellent également la façon dont les planètes s'érodent et se sont transformées au fil du temps.


L'imprégnation de l'architecture américaine du 19ème siècle. Dans l'exposition Bright Dark Future au Confort Moderne, Marianne Vitale recycle dans de nouveaux assemblages des formes qu'elle a précédemment exploitées : deux stèles funéraires pour la planète déclassée Pluton, un bunker pour la terre. Mars prend l'aspect d'une fausse façade (la planète est-elle inhabitable ou non?) copiée par l'artiste d'après celles édifiées dans les vieilles villes autour des mines d'or pour leur attribuer plus d'importance qu'elles n'en avaient en réalité. L'architecture de l'Amérique rurale du 19ème, relativement méconnue en France, est également très présente : Uranus épouse l'architecture des granges Cantilever des Smoky Mountains, et Mercure s'inspire très largement de celle des ponts de bois caractéristiques de l'époque. La conquête de l'ouest tout comme la conquête de l'espace ont largement nourri notre imaginaire et sont des matrices sans fin de narration, de fiction. Quel que soit son propos, Marianne Vitale s'en nourrit pour élaborer de manière forte et originale des situations, des univers dont chaque visiteur peut s'emparer pour construire un autre récit personnel.





  Marianne Vitale, Bright Dark Future

  Le Confort Moderne, Poitiers

  14.03 - 18.08.2013

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition du 14 mars au 18 août 2013. Le Confort Moderne, 185 rue du faubourg du Pont-Neuf – 86000 Poitiers. Tél. : 05 49 46 08 08. Entrée libre du mercredi au samedi de 14h à 19h, le dimanche de 14h à 18h  et les soirs de concerts.

Marianne Vitale, Bright Dark Future, Le Confort Moderne, Poitiers

Archives expositions personnelles (U-V-W-X-Y-Z)