Note d'intention de Marie Voignier


Dans la campagne est-allemande se dresse une immense ogive de 66 000 m² aux allures de vaisseau spatial. Erigée en 1999 par une société qui voulait se lancer dans le transport de marchandises en ballons dirigeables, l'immense capsule a été construite sur un ancien site militaire construit dans les années 30. Après 1945, ce site devint le plus grand aéroport militaire soviétique de RDA. Il servit de base à l'Armée Rouge jusqu'en 1993.


"En Allemagne, il fait gris et froid et tout le monde n'a pas le temps ou l'argent pour partir dans les îles lointaines, alors j'ai pensé qu'il fallait faire venir les tropiques à domicile." Fort de ce constat, Colin Au, ingénieur malaisien, rachète la structure pour y abriter une "île tropicale" où règne une température de 25°C, une eau à 30°C et un taux d'humidité de 60%. Car Tropical Islands abrite une véritable forêt tropicale composée de 600 espèces végétales.


Lagon, chutes d'eau, danseuses, sable blanc, palmiers, villages reconstitués... rien ne manque à ce gigantesque temple de l'exotisme. Architecture démesurée, Tropical Islands ressemble à un OVNI échoué au milieu d'un champ de pommes de terre et rappelle les films d'espionnage des années 70.


Tropical Islands est un symptôme contemporain de notre rapport au temps et à l'espace. C'est un produit de loisir d'aujourd'hui où, derrière le décor, se cache un travail énorme pour élaborer cette impression de voyage et de liberté.  


Mais l'exotisme scénarisé de Tropical Islands est une accumulation de pastiches, de simulacres au sens platonicien: la copie à l'identique d'un original qui n'a jamais existé. Irrémédiablement, on se cogne aux parois de métal gris de ce non-lieu sous cloche, entouré par son histoire.


A deux pas de là, dans le petit village est-allemand de Krausnick sur lequel est implanté le site, les habitants racontent: l'occupation soviétique, l'enfermement dans un pays aux frontières bouclées, les vacances aux destinations imposées, la dislocation de la RDA, le départ des Soviétiques, le projet utopique de zeppelins, la xénophobie ordinaire.


Tropical Islands est le produit spectaculaire de cette histoire, l'endroit d'un basculement d'un moment à un autre, d'un Etat (socialiste) à un autre (capitaliste), d'une conception du monde à une autre. Ce village d'Allemagne a traversé tous les contrastes historiques et les contradictions politiques des soixante dernières années. Un noeud qui fait sens à une époque où l'aspiration à la mobilité et à la pluralisation des activités de loisir tente de s'affranchir des contraintes de l'espace et du temps.







 


© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Marie Voignier, Hinterland

Exposition du 15 février au 21 mars 2009. CAC Brétigny Centre d'art contemporain, Espace Jules Vernes, rue Henri Douard - 91220 Brétigny-sur-Orge. Tél.: +33 (0)1 60 85 20 76. Ouverture du mardi au samedi de 14h à 18h.

Archives expositions personnelles France

  Marie Voignier, Hinterland
  CAC, Brétigny-sur-Orge
 15.02 - 21.03.2009

Archives expositions personnelles (U-V-W-X-Y-Z)