Communiqué de presse


Durant une vingtaine d'années, Masao Yamamoto a construit un ensemble photographique d'une écriture très personnelle, qu'il a intitulé d'abord "A box of Ku", puis "Nakazora" (Termes rattachés à la philosophie bouddhiste : Ku = vide, Nakazora = "entre la terre et le ciel").


Ses photographies, sortes de "haïkus photographiques", prenaient la forme de petites images fragiles et patinées, comme marquées par le passage du temps. On les imaginait sauvées de l'anonymat, extraites d'une boite de souvenirs trouvée aux puces.


Démarche cohérente et touchante : Masao Yamamoto explorait la puissance poétique des images, leur capacité à restituer un sentiment de mémoire, le souvenir ténu reliant l'image au monde.












© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Masao Yamamoto, Kawa

Masao Yamamoto aurait pu continuer indéfiniment à remplir sa "boite de vide" ("box of Ku"), mais la nécessité lui est apparue de concentrer son regard, d'aller plus lentement et de suivre un fil, celui de la métaphore de la rivière (Kawa), du flot immuable et à chaque instant renouvelé de l'existence.


Cette concentration s'accompagne d'un renouvellement de la forme et de la façon de montrer ses images : abandonnant l'idée d'accumulation (boite de tirages que le visiteur peut "feuilleter" ou mise au mur très libre d'une profusion de photographies), Yamamoto souhaite que le spectateur s'arrête sur chaque photographie, qui est donc encadrée individuellement de façon classique.




Exposition du 21 mai au 19 juin 2010. Galerie Camera Obscura, 268 boulevard Raspail - 75014 Paris. Tél.: + 33 (0)1 45 45 67 08. Ouverture du mardi au samedi de 13h à 19h, et sur rendez-vous.


Masao Yamamoto Masao Yamamoto

L'exposition est à la charnière de ce passage où sont à découvrir à la fois une installation de style "Nakazora" que Masao Yamamoto réalise dans la galerie, et un ensemble de photographies récentes de la série Kawa. (Didier Brousse)


KAWA = le flot, la rivière, toujours pareille, toujours différente. J'aime observer la nature, ses variations et ses cycles.


Le poète Ryokan (1758-1831), moine zen, a écrit ce haiku :

Une feuille d'érable

montre son dos, montre sa face

avant d'atteindre le sol.


Ce poème a eu un grand impact sur moi. Je pense que Ryokan a utilisé cette métaphore pour parler de la vie.

La vie est une accumulation de moments. A certains moments les feuilles montrent leur face ensolleillée, à d'autres moments leur dos d'ombre, mais à la fin, toutes les feuilles tombent et disparaissent. Masao Yamamoto

"Kawa" explore les mouvement, tantôt rapides, ou au contraire imperceptibles, de la nature : le courant figé de la neige, le flux des herbes et des nuages, l'immobilité d'un oiseau... Toutes ces images, comme dans les poèmes courts japonais (Haïku), sont issues d'une attention à la nature et d'une méditation sur le caractère passager de notre présence dans ce monde.


Masao Yamamoto écrit aussi : "La précipitation et l'immobilité sont également néfastes... J'espère que la série Kawa pourra apporter à l'esprit du spectateur un sentiment paisible capable de l'accompagner un moment dans le mouvement de sa vie".


Masao Yamamoto

Archives expositions personnelles France

  Masao Yamamoto, Kawa
  Galerie Camera Obscura, Paris
  21.05 - 19.06.2010

Archives expositions personnelles (U-V-W-X-Y-Z)